Avec HELP!, c’est facile de prendre le temps !

Cette semaine chez Adopte Un CTO, retrouvez l’Interview exclusif de Sarah Ayad, fondatrice de HELP!

Ivory and Ash Grey Photo DIY Influencer Minimalist Facebook Cover (1)Bonjour Sarah, pouvez-vous nous présenter HELP! ?

HELP! est une application de service à domicile qui permet en quelques minutes de réserver son service dans les domaines suivants :

Ménage – Garde d’enfants – Aide administrative – Garde d’animaux

La plateforme a un objectif double qui est celui de multiplier les professionnels du service afin d’avoir un maillage fort sur toute l’Ile-de-France, mais également convaincre un grand nombre d’utilisateurs sur l’utilité du service au quotidien.

Comment est née cette idée ?

Mon expérience personnelle et celle des gens autour de moi : les amis, les collègues, les mamans débordées, les hommes et les femmes qui consacrent 80% de leur temps au travail etc…

En clair, c’est en donnant de son temps que l’on trouve le temps.

Mais également, mon expérience professionnelle dans le milieu du web et du digital m’a permis d’écrire le projet avec toutes les contraintes que l’on peut rencontrer lorsque l’on développe une plateforme.

C’est un beau challenge qui doit rassembler.

Comment expliquer le besoin dans le secteur du service à domicile ? 

C’est un besoin qui évolue avec le temps, le vieillissement de la population, les familles monoparentales, le travail des femmes, le besoin d’équilibrer la vie personnelle et la vie professionnelle etc…

Quelle est la valeur ajoutée de l’application HELP! ?

C’est bien plus qu’une simple application.

Le concept dépasse la technologique qui reste le moteur du projet et doit évoluer en fonction des besoins des utilisateurs.

HELP! ambitionne de devenir une habitude dans le quotidien des français.

Où est-il possible d’utiliser HELP! ?

Pour le lancement nous ciblons notre offre sur l’Ile-de-France mais espérons très vite poursuivre le développement de la plateforme sur la France entière.

tripori-road-trip-france

Tripori.com : organisez facilement votre road trip en France

Cette semaine chez Adopte Un CTO, retrouvez l’Interview exclusif de Christophe Renuy, fondateur de Tripori.

Bonjour Christophe, pouvez-vous nous présenter Tripori ?

Tripori est un assistant de voyages qui facilite l’organisation de road trip en France. La plateforme aide les voyageurs à créer un itinéraire qui correspond à leurs critères et centres d’intérêt et simplifie la réservation des hébergements et activités.

Comment est née cette idée ?

Alors que je préparais mon propre road trip, j’ai été confronté à plusieurs problèmes. Les informations touristiques que je recherchais étaient disséminées sur la toile, je suis allé sur de nombreux sites pour trouver les infos touristiques dont j’avais besoin puis sur d’autres sites pour rechercher des hébergements et des activités. Je me suis retrouvé avec de nombreux onglets ouverts sur mon PC, ce fut long et fastidieux. Je me suis dit qu’il fallait réunir sur une même plateforme l’ensemble des infos et services nécessaires à l’organisation d’un road trip. D’où la naissance de Tripori.com.

Quelle est la valeur ajoutée pour les voyageurs ?

Tripori permet aux voyageurs de découvrir de nouveaux lieux d’intérêt et de gagner du temps dans la préparation de leur road trip en France. La devise de Tripori est : « Quand la découverte de nouveaux horizons se conjugue à la facilité d’organisation pour une nouvelle expérience du voyage »

Tripori vise uniquement la France ?

La France est la première destination touristique mondiale, c’est un marché important sur lequel nous allons nous focaliser.  Nous allons poursuivre le développement de la plateforme puis l’internationaliser.

Quelles étaient vos motivations lorsque vous avez entrepris ce projet ?

Web entrepreneur depuis plus de 10 ans, j’avais envie de poursuivre un nouveau challenge dans un secteur qui me passionne : le tourisme. Confronté à la difficulté d’organiser un road trip, il fut évident pour moi de vouloir résoudre ce problème, et de démarrer une nouvelle aventure entrepreneuriale.

 

 

logo-Indexima

Interview du Président et cofondateur d’INDEXIMA, M. Florent Voignier

Bonjour Florent, pouvez-vous nous présenter Indexima ?

Florent Voignier : Implantée à Paris et lancée en juillet 2016, Indexima est une start-up française, éditrice d’une solution de data hub. Nous permettons aux entreprises d’accéder à toutes leurs données pour simplifier et accélérer l’analyse et la data science, grâce à une technologie unique d’indexation combinée à du machine learning.

Aujourd’hui, nous comptons parmi nos clients des entreprises comme Mappy, Natixis, le Crédit Agricole, un grand nom de l’énergie en France et d’autres belles sociétés.

Nous sommes actuellement 17 employés au sein de nos bureaux parisiens.

 

A quels besoins la solution Indexima répond-elle aujourd’hui ?

Florent Voignier : Indexima est née un besoin client bien réel. Je travaillais à l’époque en tant que consultant en charge de l’architecture BI chez Mappy. Avec le responsable Business Intelligence, nous faisions alors face à de nombreux problèmes pour analyser les données issues du Big Data. Les données étaient éparses et prenaient énormément de temps pour être récupérées et analysées, avec un délais d’attente pouvant atteindre des semaines.

Afin de pouvoir accélérer le traitement des données, j’ai commencé à développer une solution de Data hub permettant à l’entreprise d’accéder à ses données pour simplifier et accélérer l’analyse, grâce à une technologie unique d’indexation combinée à du machine learning.

Le résultat a rapidement dépassé nos espérances, la plateforme a été capable de traiter des milliards de données en quelques millisecondes. Les gains sont énormes pour l’entreprise, permettant des prises de décision beaucoup plus rapides.

Par la suite, la société Indexima s’est structurée autour de 3 fondateurs, Nicolas Korchia, Emmanuel Dubois et moi-même. Ensemble, nous avons créé Indexima pour rendre possible l’analytique en instantané, quelles que soient les sources de données, leur volumétrie et les applications de restitution. Les entreprises souhaitent exploiter les nombreuses données accumulées depuis l’avènement du Big Data, notre outil répond à ce défi.

 

Pouvez-vous partager avec nous quelques cas d’usage ainsi que les industries avec lesquelles vous travaillez ?

Florent Voignier : La solution a fait ses premiers pas chez Mappy et nous avons eu ensuite l’opportunité de travailler avec Natixis, dont nous avions rencontré les représentants lors du salon Big Data Paris il y a 2 ans.

Nous avons mis en place le Data Hub chez Natixis dont le challenge était de restituer les données de manière instantanée via Excel, Tableau, Qlik, Power BI ou encore MicroStrategy. Aujourd’hui, nous offrons une solution à l’échelle de Natixis et de ses 38 filiales, auprès de nombreuses divisions, qu’il s’agisse des équipes en charge du risque, de la direction financière ou encore des contrôleurs de gestion. N’oublions pas également que le monde financier est très règlementé, nous devions nous assurer que le Data Hub centralise l’ensemble des règles de sécurité avec un filtrage automatique des données par utilisateur, garantissant ainsi un accès aux seules data que lui autorise l’entreprise.

Dans le secteur de la banque-assurance, nous travaillons également avec Gilai, association en charge de la gestion de l’informatique des Offices de l’assurance-invalidité (AI) de vingt cantons suisses et du Liechtenstein. Nous l’aidons à améliorer l’expérience de ses 270 utilisateur et à favoriser un accès rapide aux rapports d’informations. Aujourd’hui, les requêtes sont 600 fois plus rapides qu’auparavant et Gilai découvre de nouvelles possibilités dans l’utilisation de ses données comme la création de tableaux de bord dynamiques. Aussi, nous accompagnons le Crédit Agricole Pacifica dont la direction générale rencontrait des problèmes de performance pour ses dashboards depuis plus de 2 ans. A ce jour, nous avons résolu ces difficultés et continuons à travailler avec eux sur les problématiques de Business Intelligence.

Nous collaborons également avec un acteur majeur du secteur énergétique, sans oublier un leader de l’audiovisuel français.

Toutes ces entreprises ont été séduites par notre approche et sur la promesse de simplicité, de sécurité et de gain de temps. C’est la plus belle preuve pour nous que notre solution répond aux besoins du marché, qu’il s’agit de grandes entreprises ou d’entreprises digital-natives.

 

Comment Indexima voit-il l’évolution de la data dans les prochaines années ?

Florent Voignier : Il y a aujourd’hui deux grandes forces motrices autour de la donnée.

Tout d’abord, nous avons le concept du Big Data qui s’est développé ces dernières années, permettant de nombreuses avancées dans la Business Intelligence. Ensuite, nous avons le développement du machine learning et de l’intelligence artificielle, utilisant des algorithmes pour travailler sur des modèles prédictifs. Ces deux sujets nécessitent habituellement des expertises différentes, faisant intervenir des personnes spécialisées dans chacun de ces deux domaines.

Notre volonté, c’est de réunir ces deux mondes afin de rapprocher l’analyse des données et des algorithmes de data science dans le Data Hub avec le même langage SQL. L’ambition d’Indexima est de donner accès à la data science via les applications analytiques, plus largement utilisées en entreprise.

En démocratisant la data science, les entreprises deviendront beaucoup plus agiles. Il ne sera plus nécessaire d’être un expert dans ce domaine, les outils prédictifs seront à la portée de tous. De plus, les atouts business et les possibilités d’utilisations sont nombreux : prédiction du chiffre d’affaires, du nombre de désinscriptions à un service, des transactions frauduleuses.

Grâce à l’accès plus facile à la data science, les organisations seront davantage en mesure de proposer le bon produit au bon moment.