logo-Indexima

Interview du Président et cofondateur d’INDEXIMA, M. Florent Voignier

Bonjour Florent, pouvez-vous nous présenter Indexima ?

Florent Voignier : Implantée à Paris et lancée en juillet 2016, Indexima est une start-up française, éditrice d’une solution de data hub. Nous permettons aux entreprises d’accéder à toutes leurs données pour simplifier et accélérer l’analyse et la data science, grâce à une technologie unique d’indexation combinée à du machine learning.

Aujourd’hui, nous comptons parmi nos clients des entreprises comme Mappy, Natixis, le Crédit Agricole, un grand nom de l’énergie en France et d’autres belles sociétés.

Nous sommes actuellement 17 employés au sein de nos bureaux parisiens.

 

A quels besoins la solution Indexima répond-elle aujourd’hui ?

Florent Voignier : Indexima est née un besoin client bien réel. Je travaillais à l’époque en tant que consultant en charge de l’architecture BI chez Mappy. Avec le responsable Business Intelligence, nous faisions alors face à de nombreux problèmes pour analyser les données issues du Big Data. Les données étaient éparses et prenaient énormément de temps pour être récupérées et analysées, avec un délais d’attente pouvant atteindre des semaines.

Afin de pouvoir accélérer le traitement des données, j’ai commencé à développer une solution de Data hub permettant à l’entreprise d’accéder à ses données pour simplifier et accélérer l’analyse, grâce à une technologie unique d’indexation combinée à du machine learning.

Le résultat a rapidement dépassé nos espérances, la plateforme a été capable de traiter des milliards de données en quelques millisecondes. Les gains sont énormes pour l’entreprise, permettant des prises de décision beaucoup plus rapides.

Par la suite, la société Indexima s’est structurée autour de 3 fondateurs, Nicolas Korchia, Emmanuel Dubois et moi-même. Ensemble, nous avons créé Indexima pour rendre possible l’analytique en instantané, quelles que soient les sources de données, leur volumétrie et les applications de restitution. Les entreprises souhaitent exploiter les nombreuses données accumulées depuis l’avènement du Big Data, notre outil répond à ce défi.

 

Pouvez-vous partager avec nous quelques cas d’usage ainsi que les industries avec lesquelles vous travaillez ?

Florent Voignier : La solution a fait ses premiers pas chez Mappy et nous avons eu ensuite l’opportunité de travailler avec Natixis, dont nous avions rencontré les représentants lors du salon Big Data Paris il y a 2 ans.

Nous avons mis en place le Data Hub chez Natixis dont le challenge était de restituer les données de manière instantanée via Excel, Tableau, Qlik, Power BI ou encore MicroStrategy. Aujourd’hui, nous offrons une solution à l’échelle de Natixis et de ses 38 filiales, auprès de nombreuses divisions, qu’il s’agisse des équipes en charge du risque, de la direction financière ou encore des contrôleurs de gestion. N’oublions pas également que le monde financier est très règlementé, nous devions nous assurer que le Data Hub centralise l’ensemble des règles de sécurité avec un filtrage automatique des données par utilisateur, garantissant ainsi un accès aux seules data que lui autorise l’entreprise.

Dans le secteur de la banque-assurance, nous travaillons également avec Gilai, association en charge de la gestion de l’informatique des Offices de l’assurance-invalidité (AI) de vingt cantons suisses et du Liechtenstein. Nous l’aidons à améliorer l’expérience de ses 270 utilisateur et à favoriser un accès rapide aux rapports d’informations. Aujourd’hui, les requêtes sont 600 fois plus rapides qu’auparavant et Gilai découvre de nouvelles possibilités dans l’utilisation de ses données comme la création de tableaux de bord dynamiques. Aussi, nous accompagnons le Crédit Agricole Pacifica dont la direction générale rencontrait des problèmes de performance pour ses dashboards depuis plus de 2 ans. A ce jour, nous avons résolu ces difficultés et continuons à travailler avec eux sur les problématiques de Business Intelligence.

Nous collaborons également avec un acteur majeur du secteur énergétique, sans oublier un leader de l’audiovisuel français.

Toutes ces entreprises ont été séduites par notre approche et sur la promesse de simplicité, de sécurité et de gain de temps. C’est la plus belle preuve pour nous que notre solution répond aux besoins du marché, qu’il s’agit de grandes entreprises ou d’entreprises digital-natives.

 

Comment Indexima voit-il l’évolution de la data dans les prochaines années ?

Florent Voignier : Il y a aujourd’hui deux grandes forces motrices autour de la donnée.

Tout d’abord, nous avons le concept du Big Data qui s’est développé ces dernières années, permettant de nombreuses avancées dans la Business Intelligence. Ensuite, nous avons le développement du machine learning et de l’intelligence artificielle, utilisant des algorithmes pour travailler sur des modèles prédictifs. Ces deux sujets nécessitent habituellement des expertises différentes, faisant intervenir des personnes spécialisées dans chacun de ces deux domaines.

Notre volonté, c’est de réunir ces deux mondes afin de rapprocher l’analyse des données et des algorithmes de data science dans le Data Hub avec le même langage SQL. L’ambition d’Indexima est de donner accès à la data science via les applications analytiques, plus largement utilisées en entreprise.

En démocratisant la data science, les entreprises deviendront beaucoup plus agiles. Il ne sera plus nécessaire d’être un expert dans ce domaine, les outils prédictifs seront à la portée de tous. De plus, les atouts business et les possibilités d’utilisations sont nombreux : prédiction du chiffre d’affaires, du nombre de désinscriptions à un service, des transactions frauduleuses.

Grâce à l’accès plus facile à la data science, les organisations seront davantage en mesure de proposer le bon produit au bon moment.