La création d’une SASU

sasu

Entrepreneur individuel, pourquoi opter pour la création d’une SASU ?

La société par actions simplifiée unipersonnelle est une SAS,  le capital social est donc divisé en actions, avec un seul associé. Se caractérisant par une absence de capital social minimum et une liberté dans la rédaction des statuts, la création de SASU se développe. La SASU est une forme de société très utilisée car elle posséde de nombreux avantages pour un entrepreneur individuel, notamment par rapport à l’EURL et L’EIRL.

Le premier avantage à la création d’une SASU est sa transformation possible en SAS, sans besoin de formalité. Il suffira à l’associé unique de partager le capital social avec ses nouveaux associés pour que la société devienne une SAS. La société ayant ainsi, plus de souplesse, elle pourra se développer plus vite en s’ouvrant facilement aux investisseurs, c’est pourquoi la SASU est très appréciée des start-ups.

La création d’une SASU peut également comporter des avantages financiers.

En effet dès la création de la SASU, celle-ci est automatiquement soumise à l’impôt sur les sociétés. L’entrepreneur en tire un avantage puisqu’il ne sera pas imposé personnellement sur les bénéfices de sa société. Toutefois, la loi du 4 août 2008 introduit un peu plus encore de souplesse pour la SASU, en permettant d’opter pour le régime fiscal des sociétés de personne pour une durée maximale de 5 ans.

Il est également important de mentionner que les dividendes distribuées par la SASU ne seront pas assujettis aux charges sociales.

La création d’une SASU permettra par ailleurs, à l’entrepreneur de se protéger.

Etant une société par actions, l’associé unique d’une SASU verra sa responsabilité limitée à son apport en cas de difficulté de sa société, à condition qu’il ne se soit pas engagé personnellement comme cela est fréquent pour les dirigeants caution. Une déclaration d’insaisissabilité pourra également être prévue par l’entrepreneur.

Enfin le président de la SASU, qui est généralement l’associé unique, sera assimilé salarié de la société. Ce statut a une grande importance dans la création de la SASU car il permet alors, à l’entrepreneur de relever du régime général de la sécurité sociale si il est rémunéré, et en l’absence de rémunération, l’entrepreneur ne devra pas payer de cotisation sociale minimale. L’EURL et l’EIRL ne permettent pas de tels avantages.

Votre choix est fait ? Il ne vous reste plus qu’à rédiger les statuts, publier la création de votre entreprise dans un journal d’annonces légales, remplir le formulaire adéquat que vous trouverez sur le site d’Infogreffe https://www.infogreffe.fr/societes/formalites-entreprise/telecharger-formulaires-formalites-entreprise.html et envoyer le tout au Tribunal de commerce compétent selon le lieu du siège social de votre société.